Les sites Web font partie de la vie de tous les jours; leur technologie et leur conception ne cessent de s’améliorer.

Le nouveau site Web national UOMA (www.usedoilrecycling.com) a été mis en ligne le 27 novembre 2015. « Notre site national, mis au point à l’aide d’une technologie adaptative, dirige les visiteurs vers les sept UOMA canadiennes, fait remarquer Phil Wrubleski, directeur général, SARRC, qui a supervisé la mise à jour du site au nom de l’association nationale. C’est le résultat d’une collaboration des sept associations. Nous facilitons pour les visiteurs l’accès à l’information dont ils ont besoin, en français et en anglais, à propos de nos programmes provinciaux, en utilisant la technologie qu’ils préfèrent. »

Le nouveau site Web de la SOGHU (www.soghu.com) affiche une nouvelle allure et comporte de nouvelles fonctionnalités. « Notre site Web est le principal portail pour les recycleurs, membres et divers intervenants au Québec et dans les provinces de l’Atlantique », déclare Gilles Goddard, directeur général, SOGHU.

Sur le nouveau site, les visiteurs peuvent sélectionner des liens menant vers l’une des trois associations provinciales (Québec, Nouveau-Brunswick et Île-du-Prince-Édouard). Les sites du Québec et du Nouveau-Brunswick sont tous deux disponibles en français et en anglais.

À l’autre extrémité du pays, la BCUOMA a dévoilé son nouveau site Web (www.bcusedoil.com) en novembre. David Lawes, directeur général, est enthousiaste au sujet de l’apparence du nouveau site de l’association. « Son allure spectaculaire capte l’attention des visiteurs. Il permet aux visiteurs de localiser aisément le point de collecte le plus proche. De plus, la page d’accueil permet d’accéder à d’importantes informations commerciales et initiatives de recyclage. »

Actuellement, tout comme au Québec et en Colombie-Britannique, on procède à la mise à jour des sites Web de l’AUOMA (www.usedoilrecyclingab.com) et de la SARRC (www.usedoilrecyclingsk.com) en y intégrant une programmation adaptatif à jour. « Cela signifie qu’un même site convient à toutes les plates-formes, depuis les ordinateurs de bureau jusqu’aux dispositifs mobiles portatifs, commente Roger Jackson, directeur général, AUOMA. Lorsque le site de l’AUOMA a été actualisé, il y a tout juste quatre ans, nous avions besoin d’une version pour ordinateur de bureau et d’une version spéciale pour les dispositifs mobiles, avec adresse URL. La nouvelle programmation simplifie grandement l’accès pour tous les visiteurs, quel que soit le dispositif qu’ils utilisent. »

Que ce soit par l’intermédiaire du site national ou des sites provinciaux, l’information à propos de pourquoi, comment et où recycler les matières potentiellement dangereuses est accessible d’un simple clic.