UOMA – Sociétés de gestion des huiles usagées du Canada

En 1988, le Conseil canadien des ministres de l’environnement (CCME) a identifié l’huile usagée comme étant la plus importante source de matériaux potentiellement dangereux au Canada si non gérée adéquatement. Le Conseil a par la suite demandé que l’industrie, par l’intermédiaire de l’Institut canadien des produits pétroliers (ICPP) – rebaptisé Association canadienne des carburants (ACC) –, s’attaque à ce problème.

L’ICPP a créé le groupe de travail responsable des huiles usagées, dont le point culminant fut atteint lors de la réunion de Montréal en 1991, où la priorité pour le recyclage passa du gouvernement aux vendeurs de produits lubrifiants.

Par la suite, le groupe de travail de l’industrie responsable des huiles usagées/contenants/filtres de l’Ouest canadien a compris l’importance de l’harmonisation de la collecte des matériaux d’huiles usagées dans l’ensemble de l’Ouest canadien. C’est à partir de ce modèle que se développa le programme de responsabilité élargie des producteurs (REP) actuellement en usage dans sept provinces canadiennes.

La coopération interprovinciale des sociétés de gestion des huiles usagées (Used Oil Management Associations ou UOMA) provinciales est officialisée par l’intermédiaire du Conseil consultatif national sur les matériaux d’huiles et d’antigels usagés (National Used Oil Material and Antifreeze Advisory Council ou NUOMAAC), qui coordonne les efforts de valorisation de l’huile et de l’antigel usagés à l’échelle du Canada et encourage l’adoption de normes nationales. Les flux de déchets incluent l’huile usagée, les filtres à huile usagés, l’antigel usagé, les contenants et seaux en plastique usagés pour huiles/antigels/FED, ainsi que les contenants aérosols au Québec, au Nouveau-Brunswick et à l’Île-du-Prince-Édouard. Pour connaître par province  les produits désignés  avec redevances environnementales applicables pour le recyclage. cliquez ici.

Tous les produits désignés, potentiellement dangereux si non gérés adéquatement ne sont pas disposés dans l’environnement (air, du sol et eau). Ces  précieuses ressources non renouvelables sont continuellement récupérées, recyclées et réutilisées à travers le pays. Le modèle du programme d’écologisation piloté par l’industrie de l’UOMA fonctionne tant aux niveaux environnemental, économique que socio-économique.

La vidéo et le livret How the West & East Were One!, contient un aperçu de la croissance, du développement et du présent succès  relatif  au modèle du programme.